Description du projet

Présentée de février à septembre 2022

La découverte d’ossements humains soulève de nombreuses questions :

  • À qui ont-ils appartenu?
  • Comment la personne est-elle décédée?
  • Quelles ont été ses conditions de vie?

Du terrain au laboratoire, le travail des bioarchéologues contribue à résoudre des enquêtes archéologiques et judiciaires. Par l’analyse de restes humains et d’indices découverts sur les sites de fouilles de même que sur les scènes de crime, ces scientifiques arrivent à reconstituer les événements passés.

Par une approche scientifique et interactive, l’exposition met en lumière le rôle important des bioarchéologues lors d’enquêtes révélant des crimes parfois vieux de plusieurs centaines d’années. Découvrez également comment les domaines de l’archéologie funéraire et de l’anthropologie judiciaire contribuent à la commémoration d’événements marquants et à l’avancement de grandes causes sociales.

Devenez, vous aussi, un bioarchéologue le temps d’une visite! Vous pourrez manipuler des outils, observer des artéfacts sous un microscope, analyser des reproductions d’ossements en 3D et même, utiliser vos nouvelles connaissances pour résoudre l’énigme du cas d’enquête proposé!

Note : l’exposition est adaptée à un public de 10 ans et plus.

Exposition produite et réalisée par 

Musée d’archéologie de Roussillon 

Direction
Julie Poulin

Chargée de projet
Gabrielle Fleurant

Recherche au contenu scientifique
Rose-Ann Bigué

Comité scientifique
Isabelle Ribot, bioarchéologue, professeure agrégée, département d’anthropologie, UdeM
Émilie Desrosiers, archéologue, Ville de Montréal
Frédéric Hottin, archéologue, Musée d’archéologie de Roussillon

Consultants
Isabelle Cadieux, muséologue
Ariane Durand-Guévin, étudiante à la maîtrise en Sciences biomédicales, UQTR
Brigitte Belleville, chargée de projets d’exposition, Musée de la civilisation 

Collaborateurs
Ariane Burke, Émilie Dion-Allard, Michelle Drapeau, Shari Forbes, Claire St-Germain, Camille Julien, Kariane Larocque, Robert Larocque, Sarah Lockyer, Marine Puech, Isabelle Ribot.

Conception et réalisation : MASSIVart

Gestion de projet
Jessica Drevet
Christine LeBlanc
Samuel Duband

Direction artistique
Alice Pouzet

Scénographie et design 2D – 3D
Lydia Van Staalduinen

Graphiste
Philippe Labrie
Terry Awashish
Ludmilla Carchia

Rédaction des textes
Julie Derouin

Révision linguistique
Cendrine Audet

Traduction
John Conn
André Boily

Programmation
Ascension X
Jacob Lacasse, consultant

Vidéaste et Photographe
Bruno Destombes

Enregistrement et montage audio
Jérôme Guilleaume, Les Studios Bakery

Narration des vidéo
Julia Tarassoff
François Bernier
Julien Vaillancourt Laliberté

Fabrication du mobilier
Expozone

Technicienne en muséologie
Julie LaFramboise

90th Parallel Productions Ltd
Aberdeen Evening Express, Aberdeen Journals Ltd.
Arkéos
Bibliothèque et Archives Canada
Bureau de la sécurité des transports du Canada
CBC & Radio-Canada Media Solutions
Centre de recherche Geotop
Cold Spring Harbor Laboratory, DNA Learning Center
Collections archéologiques de la Ville de Québec
Ethnoscop
Exporail le Musée ferroviaire canadien
Famille du Sergent Harold Shaughnessy
GeoScan
IMBE – Institut Méditerranéen de Biodiversité et Ecologie, Aix Marseille Université
Jamestown Rediscovery (Preservation Virginia)
La Presse
Laboratoire d’anatomie humaine de l’Université du Québec à Trois-Rivières
Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale (LSJML)
Laboratoire REST[ES] Le Devoir
Le Nord-Côtier
Manchester Evening News
Mediahuis Ireland Limited
Ministère de la Défense nationale / Gouvernement du Canada
Musée de la civilisation
National Centre for Truth and Reconciliation, University of Manitoba
Pointe-du-Buisson, Musée québécois d’archéologie
Première Nation Muskowekwan
Réserve des collections archéologiques, Ville de Montréal
Royal BC Museum
Smithsonian Institution
South Tyrol Museum of Archaeology
Spring Nature
Technologies Autochtones
The Black Watch (Royal Highland Regiment) of Canada Museum and Archives
The Royal Montreal Regiment
Université de Montréal, Laboratoire d’écomorphologie, département d’anthropologie
Université de Montréal, Laboratoire d’ostéologie humaine, département d’anthropologie
Université Laval
Université du Québec à Trois-Rivières, Département de chimie, biochimie et physique
Université du Québec à Trois-Rivières, Laboratoire de génétique des populations

Avec le soutien financier de